Phil'Âges, parce que...


... si "pensée fait la grandeur de l'homme", comme l'affirmait Blaise Pascal (1623-1662), alors son exercice relève d'une exigence éthique

... si "toute notre dignité consiste (...) en la pensée" (B. Pascal), penser revient à honorer cette dignité

... "la philosophie sert (...) à penser, et penser est pour les hommes l'activité la plus noble" (L. Hansen-Løve)

... il n'y a pas d'âge pour philosopher : "Qu'on ne remette pas la philosophie à plus tard parce qu'on est jeune, et qu'on ne se lasse pas de philosopher parce qu'on est âgé. Il n'est en effet, pour personne, ni trop tôt ni trop tard lorsqu'il s'agit d'assurer la santé de l'âme" (Epicure, IVème siècle av. JC)

... "l'occupation de penser est comme la toile de Pénélope : elle défait chaque matin ce qu'elle a achevé la nuit précédente" (H. Arendt)

... "le besoin de penser ne peut être satisfait que par la pensée, et les pensées que j'ai eues hier ne peuvent satisfaire aujourd'hui ce besoin que dans la mesure où je peux les penser à nouveau" (H. Arendt).